Le blog

Ce qui se cache derrière le « yoga body »

Août 27, 2021 | Yoga

« Le yoga ne doit pas être pratiqué pour contrôler le corps, mais au contraire, il doit apporter la liberté de la liberté au corps, toute la liberté dont il a besoin. »

Vanda Scaravelli

Loin d’en être l’objectif premier, il est vrai que le yoga peut transformer et tonifier le corps, dessiner les muscles principaux (abdominaux, bras, jambes, dos) et renforcer les muscles profonds, et ce uniquement avec le poids du corps. Cela dit, il ne s’agit pas d’un entraînement sportif dont le but est de gagner en masse musculaire, ni une manière d’encourager ou de faire le promotion de la minceur ou d’un corps ultra musclé.

Alors pourquoi est-il important de se muscler ?

Au delà de l’apparence physique, les muscles sont essentiels au bon fonctionnement du corps pour soutenir les mouvements, la respiration, les battements du coeur, la digestion, etc. Lorsque les muscles se contractent, ils libèrent dans le sang du glucose pour soutenir l’effort  et l’énergie demandés par le corps. Par exemple, les postures de yoga travaillent l’entièreté du corps en alternant les flexions, les extensions, torsions, étirements. La masse musculaire sert donc de réservoir énergétique et un régulateur métabolique. De plus, lorsque vous réalisez des asanas (position de yoga), vos muscles libèrent également des substances appelées myokines. En plus de protéger le muscle à l’effort, cette molécules ( myokines ) agit sur d’autres organes comme les os (augmentation de la minéralisation), le foie (régulation du métabolisme glucidique) ou le cerveau (baisse de la dépression et du stress).

Selon les recherches de Damien Vitiello, il existe un lien entre masse musculaire et capacités cognitives, telles que fonction visuospatiale (capacité de s’orienter dans l’espace), attention, langage, mémoire, etc. Il affirme donc qu’il est important de travailler son endurance ou sa force musculaire pour prévenir, maintenir ou améliorer les fonctions cognitives du cerveau, et ce à tout âge!

 

Vous êtes plus fort.es que vous ne le croyez !

Vous pourrez vous surprendre vous-même de votre force intérieure et physique. En effet, le yoga vous apprend à vous détacher du résultat final et à vous concentrer sur le parcours accompli. Ainsi, l’objectif n’est peut-être pas nécessairement de tenir en équilibre sur ses mains, mais bien d’être conscient de notre corps et de notre respiration pendant la posture (ou les tentatives pour l’atteindre!). Vous serez fiers de votre persévérance. Vous apprendrez à sortir de votre zone de confort  et à construire tranquillement votre résilience face à l’échec aux succès pour réaliser des postures telles que Chaturanga ou le corbeau. Vous gagnerez également confiance en vous et en votre corps.

Quel type de yoga privilégié ?

Une pratique de yoga plus dynamique, telle que le Yoga Vinyasa, Ashtanga, Power Yoga ou le Hot Yoga, est idéale pour le renforcement musculaire et cardiovasculaire. Ces types de yoga se composent de postures d’équilibre et d’inversion et les flows (enchaînements) rapides. Le yoga aérien ou le trapèze-yoga sont également deux formes de yoga très physique qui demandent une bonne forme physique pour permettre les suspensions et inversions. Cela dit, un simple enchaînement de Salutation au soleil A ou B vous permet également d’augmenter votre rythme cardiaque et de transpirer un bon coup! D’autres types de yoga plus doux, tels que le Hatha Yoga ou le  Yoga Iyengar, privilégient le maintien des postures plus longtemps. Ceci augmente l’endurance musculaire des muscles profonds.

Pour découvrir comment réaliser ces postures, téléchargez gratuitement le E-book  » 6 raisons de se mettre au yoga »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

newsletter